Pensée positive ou réalité créatrice?

Pensée positive ou réalité créatrice?

Vous avez certainement entendu parler de l’énorme vague de popularité de la pensée positive!  En fait, c’est devenu une grosse mode depuis plusieurs années… avec la parution du livre Le secret! C’est même rendu une façon de parler qui devient, comment dire, pas mal « esthétique » ou « plastique »!  Comme quand, par exemple, vous dites à une amie que vous vous sentez déprimée et qu’elle vous répond « pense positivement… tu verras ça ira mieux! ». Ou comme quand on vous demande « comment ça va »… et que vous vous sentez obligé, par politesse, « éthique sociale », ou même pour sauver la face, de répondre machinalement « je vais bien ». De nos jours, c’est presque devenu une exigence ou une attente.

La pensée et la réalité… pourquoi ça cloche?

Vous savez de quoi je parle, n’est-ce pas? C’est vraiment rendu la réponse à tout… une réponse vide de sens qui nous met dans une attitude de faire semblant ou de mettre en action le personnage « Mme pensée positive! ». Fort probablement, vous avez aussi vécu l’expérience que même si vous avez répété une pensée positive, il n’y a pas eu de transformation à moyen ou long terme, même si ça vous a fait du bien sur le coup. Vous avez été déçu ou encore vous vous êtes jugé « pas bon ou pas capable »… Vous avez beau essayer fort, mais ça ne marche pas, pourquoi?

Avant d’approfondir ce sujet, je dois vous dire que la pensée positive est effectivement un moyen efficace pour aligner sa vision et sa vie, mais ce n’est pas assez pour se transformer et « créer » sa vie. En effet, il y a des bouts et des morceaux qui manquent. C’est comme lorsqu’on est bien habillée et qu’on se sent belle, mais que l’effet ne dure pas : dès que l’habit est enlevé, l’état d’avant revient. Dans ce cas, par exemple, pour s’aimer et se sentir belle, il est important d’aller voir un peu plus en profondeur en vous, n’est-il pas vrai? Et c’est la même chose pour les « pensées positives »… Porter un habit chic et se maquiller de temps en temps nous fait du bien, mais comment peut-on arriver à être et à vivre dans ce sentiment en profondeur sans l’habit?

Dans cet article, nous irons à l’exploration de deux niveaux de l’esprit : celui avec lequel nous agissons consciemment, et celui qui nous gère inconsciemment, par habitude, le subconscient. Pour ensuite aller mettre en œuvre le processus créateur.

Le conscient et le subconscient

Supposons qu’au niveau du conscient, nous désirons nous créer une meilleure vie. Nous nous mettons des objectifs et des buts. Nous choisissons de répéter des belles pensées, nous avons de l’espoir et de la motivation. Nous savons que nos objectifs sont logiques et que c’est pour le mieux. Par exemple, au lieu d’être dans l’exigence et le jugement de soi, on veut avoir une attitude d’amour envers soi-même. Alors, nous repérons des pensées qui nous inspirent la confiance en soi et l’amour de soi. En faisant cela, nous agissons sur le conscient. Ça nous fait du bien et ça nous soulage, tant et aussi longtemps que notre attention est dirigée dans ce sens.

Mais, en même temps, on ne réalise pas qu’il y un autre programme qui joue en arrière-plan dans notre esprit. Comme une cassette préenregistrée qui est aussi en lien avec l’amour et la confiance en soi. Tout un autre scénario qui défile sur « replay ».  Comment et pourquoi? Par habitude! Et voilà comment nous finissons par changer de direction malgré nos meilleures intentions en lien avec des pensées de confiance et d’amour de soi… Dès que notre attention n’est plus dirigée par le conscient, c’est le subconscient, « l’esprit de l’habitude », qui reprend le contrôle et qui dirige le « show »… le film est déjà enregistré!

Du déjà vu… jour après jour!

Jour après jour, notre subconscient gère notre vie intérieure à plus de 95% du temps. Cela n’est ni bon ni mauvais en soi, c’est un programme enregistré en lien avec tout notre bagage et nos mémoires! Ce serait ainsi une erreur de condamner le subconscient car celui-ci est tout simplement un projectionniste avec ses programmes et ses cassettes. C’est le programme lui-même qui est la source du problème que nous avons à affronter. C’est le programme qui peut limiter notre capacité à prendre du pouvoir sur notre vie… et c’est ce qui se passe en réalité.

La pensée positive est une pensée de création du conscient. Je choisis les belles pensées positives « j’ai confiance en moi, je suis prospère ». J’ouvre la pensée avec un minuscule processeur qu’on appelle le conscient, et j’entre en compétition avec le programme du subconscient. Donc, si ma pensée est d’être en confiance ou d’avoir une vie prospère, c’est la pensée positive. Mais en même temps, j’ai un programme silencieux qui me dit : « tu n’es pas aussi bonne que tu penses », « tu n’es pas assez digne pour avoir une belle vie ». Je mets alors en concurrence ma pensée positive et mon programme préenregistré qui est à l’opposé de celle-ci. Mais ce programme est un million de fois plus puissant. Et qui croyez-vous va gagner? C’est le subconscient, bien sûr!

Reconnaitre la réalité de l’esprit

En utilisant l’esprit conscient, vous pourriez réussir à maintenir des pensées positives dans votre vie. Mais le conscient fonctionne à moins de 5% par jour, et pendant 95% de la journée, l’esprit agit avec votre autre système de croyances, un système de mémoires et d’habitudes. Alors, si le programme de votre subconscient n’est pas cohérent avec ce que vous installez consciemment dans votre esprit, la pensée positive ne pourra pas fonctionner parce qu’elle se bat avec un processeur très puissant. Le problème, c’est que le conscient est un tout petit processeur et que le subconscient, lui, est un million de fois plus puissant.

En même temps, nous ne pouvons pas demeurer dans l’esprit conscient tout au long de la journée. Par exemple, c’est le subconscient qui gère toutes les fonctions de votre corps. Imaginez si vous deviez vous occuper consciemment de votre rythme cardiaque, de votre digestion, de votre système immunitaire, respiratoire, etc.! Votre subconscient est donc utile et nécessaire. En même temps, c’est ce qui explique que notre vie reste exactement la même. Une fois que nous avons appris quelque chose, comme se réveiller le matin, aller sous la douche, préparer son café, conduire pour aller au travail, etc., nous n’avons plus besoin d’y penser, car c’est le subconscient, notre pilote automatique, qui gère 95% de notre quotidien et de notre vie.

En libérant ainsi le conscient, cela nous donne plus de place et plus de temps pour la pensée créatrice. Quand notre conscience n’a pas besoin de se concentrer sur une tâche ou un travail donné, il y a de la place et du temps pour se concentrer sur le mode « rêve ». Et cela permet à notre esprit conscient de s’occuper de nos projets de création.

Libérer la victime… Se transformer de l’intérieur!

L’important ici c’est de réaliser que nous ne voyons pas le jeu du subconscient en nous. Le subconscient fonctionne 95% du temps avec des programmes que nous avons enregistrés durant notre développement, ou qui nous ont été inculqués par nos parents ou par l’éducation et la culture. Ainsi, nous sommes régis par des programmes qui ne nous appartiennent pas et qui ne correspondent pas vraiment à qui nous sommes. Nous ne les voyons pas, car tout cela est inconscient. Et c’est là que s’installe la dualité entre la pensée positive et notre programmation intérieure inconsciente. Par exemple, nous avons une bonne pensée, comme la confiance ou la prospérité, mais elle ne se réalise pas. Alors, nous cherchons à l’extérieur de nous la raison, le coupable ou le responsable de notre difficulté à atteindre dans notre vie ce que nous désirons réaliser avec les meilleures pensées positives.

Mon conscient veut attirer des choses merveilleuses, j’ai de bonnes intentions. Mais ce qu’on ne voit pas, c’est que pendant que nous installons ces intentions positives en nous servant de notre esprit conscient, c’est en fait le subconscient qui dirige la scène. Nous ne réalisons pas, en général, que nous nous sabotons et que nous détruisons ou limitons notre propre vie avec des comportements qui ne nous encouragent pas. Nous devenons alors « victimes » de la vie. Et tant et aussi longtemps que nous croyons que nous sommes une « victime », nous ne pouvons rien changer.

De la pensée à une nouvelle réalité par la méthode NeuroJoy

Je peux bien raisonner avec mon subconscient et lui demander de changer de programme; je peux bien pleurer, crier, avoir d’autres pensées positives… mais ça ne fonctionnera pas. Quoi faire alors? En sachant que l’apprentissage doit passer du conscient au subconscient pour qu’il devienne une nouvelle habitude ou un nouveau programme, la seule chose qu’il me reste à faire c’est d’introduire un nouvel enregistrement. Comment? De la même façon qu’on apprend un métier, une nouvelle langue ou à conduire une automobile… Et de se pratiquer aussi longtemps que ça devient habituel.

La méthode NeuroJoy amène des moyens pour opérer ce changement de programme, pour transformer l’ancien programme et installer le nouveau… Et pour faire en sorte que celui-ci s’enregistre, s’enregistre et s’enregistre dans notre esprit. Voyons voir.

Agir sur le fil du temps avec une vision – la méthode NeuroJoy

Débutons avec une respiration consciente.

Portez attention à votre respiration et, consciemment :
– Inspirez, amenez l’air de vos poumons jusqu’au ventre.
– Expirez, videz vos poumons et votre ventre, libérez et relâchez complètement (en inspirant et en expirant, comptez de 1 à 6 ou selon votre rythme).

En vous concentrant sur la respiration et le mouvement, vous dirigez votre attention; en inspirant, vous vous nourrissez de l’énergie de vie; en expirant, vous libérez les tensions et les toxines.

Cette respiration vous permet de calmer et de nettoyer votre mental, et d’ainsi modifier vos états instantanément!

Et maintenant, vous respirez une nouvelle vie, une nouvelle possibilité (amenez cette possibilité à votre esprit… comme, par exemple, « avoir confiance »).

Vous expirez, vous libérez toutes les mémoires, croyances et pensées qui ne sont pas en cohérence avec votre vision.

Ressentez cette nouvelle vie, ce souffle qui nourrit la vie, et permettez à l’énergie de vie de se répandre dans tout votre corps et votre esprit.

Respirez très lentement et profondément une nouvelle vie, une nouvelle possibilité, habitez la vision, et créez un film où vous vous voyez dans cette réalité.

Vous inspirez de nouveau la vie, de nouvelles possibilités, une nouvelle énergie, ce que vous voulez vraiment amener à manifester.

Voyez-vous, c’est déjà réalisé!

Enregistrez cette nouvelle réalité : voyez comment vous êtes habillé, où vous vous trouvez, ce que vous faites et surtout, sentez bien l’état de la confiance, de l’amour ou tout autre état qui décrit bien la scène de ce film.

Faites cela jusqu’au moment où vous ressentez que vos sensations sont en cohérence avec la vision de votre nouvelle vie.

Et enregistrez chaque mouvement, chaque couleur, chaque odeur, chaque sensation…

Votre nouveau programme est en train de s’installer. C’est votre film et votre réalité… et vous en êtes le scénariste, l’acteur et le réalisateur!

Répétez cet exercice plusieurs fois avec la nouvelle vision. Changez de vision, de perceptions, de sensations, et changez de vie…

Je souhaite de tout cœur que votre vie soit le reflet de l’être magnifique et lumineux que vous êtes… Que l’amour, la paix et la joie vous accompagnent à chaque souffle dans la manifestation de votre magnificence!

Pour aller un peu plus loin pour vous, les cours de Yoga Chi & Méditation et les retraites Shanti sont d’excellents moyens pour développer cette pratique.

Namasté

** Et maintenant, je vous invite à défiler vers le bas, partager
et laisser vos commentaires… Comment cette publication vous a inspiré ou aidé?
C’est toujours un plaisir de vous lire!

Partager avec vos amis...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Antoinette Auteure
Conférencière, auteure, du best-seller Les dix clés de l’amour et fondatrice de l’Universcité Créatrice de l’Approche Architecture Humaine (AAH) et la communication C.O.E.U.R.,

Thérapeute  spécialisée, Yogacharya (maître en yoga) et  Formatrice certifiée de l’institut HeartMath®.

Animatrice de plusieurs cours, ateliers ainsi que les Retraites Shanti et voyages: découvertes et mieux-être.

Impliquée au niveau social et international, Antoinette  est Lauréate du Prix du Public pour la Paix et récipiendaire (prix reçu en Thaïlande) du Tara AWARDS .

Découvrez également son programme unique et complet de méditations guidées pour vous accompagner au quotidien.

Catégories

Archives

Inscrivez-vous à notre Infolettre

Inscrivez-vous à notre Infolettre

Et recevez nos dernieres informations sur nos événements

You have Successfully Subscribed!

Recevez en primeur ma chronique chaque semaine

Vous êtes inscrits avec succès! Dès samedi, vous recevrez chaque jour semaine la chronique d'Antoinette. Soyez au rendez-vous! En attentant, je vous invite à consulter mon nouveau site web: www.antoinettelayoun.com et toutes les activités à l'Universcité sur www.antoinettelayoun.org